Imprimer
Catégorie : Theologie
Affichages : 843
s. m. En termes de Theologie, il signifie les Livres de la Ste. Escriture, de la Vieille & de la Nouvelle Loy. Les Juifs n'adjoustent foy qu'aux Livres de l'Ancien Testament, aux Patriarches, aux ceremonies du Vieux Testament. Les Chrêtiens y adjoustent ceux du Nouveau Testament, ceux des Apôtres, & des Evangelistes.

TESTAMENT, en termes de Jurisprudence, est un acte solemnel & authentique, par lequel un homme témoigne la volonté qu'il aura en mourant pour la disposition de son bien & de sa sepulture. Un testament n'a effet qu'aprés la mort ; il est toûjours revocable jusques là. On peut faire des testaments mutuels, aussi-bien que des donations mutuelles. Il faut bien des formalités pour faire un testament solemnel en pays de Droit Escrit ; il faut qu'il soit attesté par sept témoins, & scellé de leurs sceaux. Un testament militaire n'étoit pas sujet à tant de formalités. Il y a eu aussi un testament nuncupatif. Ce mot vient du Latin testamentum, que les Jurisconsultes Latins disent venir de testatio mentis. Mais ceux qui s'en sont voulu moquer, ont dit qu'il faloit que calceamentum fut aussi mentis calceatio. Benedicti sur le Chapitre Raynutius de Testamentis, a recueilli dans un livre in folio tout ce qu'on peut dire sur les testaments.

En France on a l'usage des testaments holographes, qui sont valables, quand ils sont tous escrits & signés de la main du testateur. On fait des testaments pardevant le Curé au defaut de Notaires. Il faut qu'un testament soit leu & releu, dicté & nommé, pour être valable. Un codicille est un supplément du testament. C'est un vice dans un testament, que la suggestion, & l'inofficiosité. Les eunuques, les impuberes, les furieux, ne peuvent pas faire testament.

On a appellé chez les Anciens, droit de testament, un droit que les Evêques pretendoient avoir de disposer tantost du quart, tantost de la neuviéme partie des legs pieux d'un testament : ce qui vient de ce qu'autrefois cette disposition se faisoit par autorité de l'Eglise, comme témoigne Matthieu Paris vers l'an 1190. Depuis ils se sont attribués ce quart, & en ont jouï en pleine proprieté pendant un assez long temps, comme ils ont fait à l'égard des biens des intestats. Voyez Du Cange.

On appelle testament de mort, les declarations ou depositions d'un criminel depuis qu'on luy a prononcé son arrest.

TESTAMENT, se dit aussi de quelque parole & instructions qu'un pere donne à ses enfants en mourant, & des choses qu'il leur recommende. Le testament du bon pere à ses enfants du Sr. Fortin de la Hoguette.