Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 987
s. m. Office Divin qu'on fait tous les jours à l'Eglise, & que les Ecclesiastiques doivent dire chez eux quand ils ne peuvent pas y assister. Il est composé de Matines, Laudes, Prime, Tierce, Sexte, None, Vespres, & Complies.

BREVIAIRE, chez les Anciens, signifioit seulement, le lieu où on gardoit les brefs, ou ce qui étoit escrit en abregé : d'où vient qu'on a appellé Breviaire, l'Abregé de l'Office Divin. Quelques-uns croyent que ce livre ne contenoit autrefois que les Rubriques, & qu'on l'a étendu depuis à tout l'Office.

BREVIAIRE, se dit aussi du livre qui contient cet Office, & tous les changements qui s'y doivent faire suivant les divers jours & Festes de l'année. Le Breviaire de Rome se peut dire par tout. Il y a des Breviaires particuliers pour chaque Diocese, & pour chaque Ordre de Religieux.

BREUIL, en termes d'Eaux & Forests, se dit d'un bois taillis, ou buisson fermé de murs, ou de hayes, auquel les bestes ont accoustumé de se retirer. En la Coustume d'Anjou est reputé breuil de forest, un grand bois marmenteau, ou taillis, ou buisson, où les grosses bestes se peuvent retirer. Ce mot vient de broilum, ou briolium, ou brolium, ou brogilum, selon Luitprand. On a dit aussi breil, & bruillet, broillot, & bruillot, des petits bois ou brossailles qu'on avoit accoustumé de brusler afin de les deffricher.