Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 276
v. n. qui se dit avec le pronom personnel. Se déguiser en prenant d'autres habits. Il étoit severement deffendu par la Loy de Moyse de se travestir, de prendre l'habit d'un autre sexe. A Caresme-prenant on se travestit pour aller courir le bal sans estre connu. Les espions sont obligez souvent de se travestir pour entrer dans une place, pour traverser un camp ennemy.

TRAVESTIR, se dit figurément en choses morales, pour dire, Déguiser ses moeurs, ses pensées. On ne connoist rien à ce personnage, il se travestit en cent manieres ; il est devot avec les devots, libertin avec les impies.

TRAVESTIR, à l'actif signifie, Déguiser un Auteur, le traduire en un autre stile, ensorte qu'on ait peine à le reconnoistre. On peut dire que Sebastien Castalio a travesti la Bible, il l'a mise en un stile tout different. Jean Baptiste Lulli a travesti Virgile, il l'a mis en vers Italiens burlesques. Scarron a travesti Virgile en François. Il y a plusieurs autres livres de l'Eneïde travestis.