Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 701
adj. masc. & fem. Douteux, qui vient d'un Auteur incertain à qui on ne peut ajouster beaucoup de foy. Les Calvinistes accusent à tort beaucoup de livres de la Bible d'être apocryphes, comme Judith, Ruth, Esdras, les Machabées, &c. Vous nous citez là un passage, une histoire qui sont bien apocryphes, qui ne sont point vraisemblables, qui ne font point d'autorité. En matiere Ecclesiastique, on le dit de tout ce qui est escrit ou presché par les Heretiques, ou Schismatiques, & qui n'est point receu par l'Eglise Romaine. Vossius soustient que quand il s'agit de Livres Sacrés, le mot d'apocryphe ne se donne qu'à des ouvrages que ni la Synagogue, ni l'Eglise n'ont point inseré dans leurs Canons, quoy qu'on les joignist avec la Ste. Ecriture, & qu'on les leust même dans l'Eglise. Ce mot vient du Grec apocryptein, cacher.