Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 217
s. m. Habillement d'homme pour la partie superieure du corps depuis le cou jusqu'à la ceinture. On a fait des pourpoints tailladez, & d'autres fermez ; des pourpoints de peau de senteur, de satin, de drap, de toile. Panurge disoit que l'eau étoit entrée dans ses souliers par le collet de son pourpoint. Un pourpoint sans manches se met en été sous la soutane. Des pourpoints à grandes basques, & à petites basques. Les duellistes mettoient pourpoint bas, pour monstrer qu'ils se battoient sans supercherie. Ce mot vient du Latin perpunctum. Menage. C'étoit un habit militaire ou cotte d'armes qui étoit faite de laine ou de cotton, piquée entre deux étoffes, qu'on appelloit autrefois gambeson.

On dit proverbialement, Il faut sauver le moule du pourpoint, pour dire, son corps. On dit aussi, Il y a un sot dans son pourpoint, pour dire, que c'est un sot. Tirer un coup à brusle pourpoint, pour dire, à bout portant. On appelle aussi figurément un argument à brusle pourpoint, qui est convaincant. On dit aussi, qu'on a donné un pourpoint de pierre à quelqu'un, pour dire, qu'on l'a mis en prison. On dit aussi, qu'on met un homme en pourpoint, quand on l'a despouillé de son bien.