Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 248
TREMBLANT, ANTE. adj. Qui n'est pas ferme & assûré. Le plancher n'est pas seur, il est tout tremblant, quand on marche dessus. Il y a des prez dont le fond est tremblant, des terres qui sont tremblantes. Une feuille est tremblante au moindre vent.

TREMBLANT, se dit aussi de celuy qui a peur, ou qui frissonne. Ce criminel à la veuë du Juge devint pasle & tout tremblant. Le frisson de la fiévre rend un malade tremblant. On dit en proverbe, qu'un homme a fait quelque fausseté, quand on luy voit la main tremblante.

On appelle à la boucherie la piece de boeuf tremblante, celle qui est à la poitrine, parce que cette partie tremble encore long-temps aprés que l'animal est mort, à cause des esprits qui y demeurent enfermez. C'est l'endroit du boeuf qu'on sert aux bonnes tables.

TREMBLANT, au substantif, se dit d'une certaine modification du son des jeux de l'orgue, qui fait qu'ils paroissent trembler. C'est une soupape ou petit ais mobile avec un ressort qui est dans le porte-vent, qui étant agité par le vent à qui elle donne ou ferme l'entrée, produit cet effet. On l'abaisse, quand on veut que les tuyaux tremblent ; & on la leve, quand ils ne doivent pas trembler. Il y a un tremblant à vent ouvert ou perdu, qu'on voit encore dans les vieilles orgues ; & un tremblant à vent clos, dont on use à present, qui est plus agreable, & n'est autre chose que la soupape cy-dessus doublée de trois ou quatre cuisses, qui est suspenduë un peu en penchant dans le porte-vent, & portée sur un petit quarré creusé par le milieu, que quelques-uns appellent lunette, sur lequel elle s'ouvre & se ferme librement. On en tempere le mouvement par un petit poids qu'on y attache ; & alors on l'appelle le tremblant doux.