Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 828
s. m. Calendrier ou table où sont escrits les jours & les festes de l'année, le cours de la lune, &c. L'Almanach de l'an de grace, de l'an bissextil. Cardan a fait un Traité de supplemento Almanach. Ce mot est Arabe composé de l'article al, & de mana, qui signifie compter. Nicod. Covarruvias dit que selon quelques-uns, ce mot vient de manah, qui signifie, selon eux, Calendrier. Il adjoûte que Diego Durrea assûre que la terminaison Arabe de ce mot est manaquebu, du verbe necabe, qui signifie, predire l'advenir. Cependant il soûtient que ces deux sentimens ne reviennent qu'à une même chose. Car l'Hebreu manah sign. nombrer, supputer. Or tout le monde sçait que les Almanachs ne consistent qu'en supputations astronomiques. Scaliger dit qu'il a été fait de l'article al, & de min, mot Grec qui signifie mois. D'autres croyent que ce mot vient des Egyptiens long-temps avant les Arabes. Du Cange. Menage dit que les Arabes l'ont fait du Persan salmaha, qui signifie, la periode de la lune.

L'Almanach du Palais, est celuy où on marque les jours où le Parlement n'entre pas : Almanach Historial, celuy où on marque quelques histoires memorables du jour où elles sont autrefois arrivées.

On dit proverbialement, Je ne prendray pas de vos Almanachs, pour dire, Je ne prendray pas vostre conseil sur l'advenir, vos predictions ne sont pas seures. On appelle un faiseur d'Almanachs, un ridicule Astrologue Judiciaire.