Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 243
v. act. Relever, replier, mettre plus haut. On trousse les habits longs, les juppes, de peur des crottes, de peur qu'on ne marche dessus. On trousse ses bas, ses chausses, quand ils sont avalez. On trousse les housses d'un lit pour voir le jour.

On dit aussi, qu'une femme s'est laissé trousser la juppe, pour dire, qu'elle a fait faux bond à son honneur.

TROUSSER, se dit aussi en parlant de ceux qui deslogent, qui s'en vont, qui s'enfuyent. Toute l'armée a troussé, a plié bagage. On dit à un valet qu'on congedie, Troussez vos chausses, troussez vostre pacquet.

On dit en ce sens, qu'une maladie a troussé un homme en 24. heures, pour dire, qu'en ce peu de temps elle l'a fait mourir, elle l'a fait partir de ce monde. On dit aussi, que des goinfres ont bientost troussé une bouteille de vin, un gigot de mouton ; qu'un écolier a bientost troussé sa leçon, pour dire, qu'ils ont bientost fait.

On dit encore d'une personne, d'une maison, qu'elle est bien troussée, pour dire, qu'elle est bien prise en sa taille, qu'elle est propre, bien ajustée, que rien n'y manque.