Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 431
v. n. Augmenter en hauteur, en grosseur, en estenduë, devenir plus gros, ou plus grand. Tous les animaux & les plantes croissent jusqu'à un certain âge de consistence, jusqu'à un certain estat de hauteur & de grosseur, qui est different selon leur espece. On dit que le crocodile croist pendant toute sa vie. Ce mot vient du Latin crescere.

CROISTRE, se dit aussi des parties des animaux & des vegetaux qui ne leur sont pas essentielles ou necessaires, des ongles, des cheveux, de la barbe, &c. Les Moines Grecs laissent croistre leur barbe & leurs cheveux. Il croist plusieurs gommes, de la mousse & autres choses semblables sur les arbres.

CROISTRE, s'employe aussi en parlant des qualitez necessaires pour estre produit dans un lieu. Les bleds de France ne croissent point en Amerique, n'y peuvent venir. Il croist du tabac, des cannes de sucre en Languedoc, mais ils n'y meurissent pas bien. Telle plante croist dans les marais, qui ne croist pas dans les montagnes.

CROISTRE, se dit pareillement des choses qui s'enflent, qui s'augmentent, ou qui paroissent plus grandes. Les eaux, les rivieres croissent à la fin de l'hiver. Les marées croissent en pleine Lune, & dans les Equinoxes. Les jours croissent en été. La Lune croist jusqu'à son plein. On a creu ce parc de 200. arpents.

CROISTRE, se dit aussi des maladies qui s'augmentent, qui s'estendent sur le corps. Sa fievre croist, au lieu de diminuer. Ce cancer, cette louppe croissent toûjours. La cangreine croist en peu de temps, si on n'y remedie.

CROISTRE, s'applique aussi aux corps politiques, & signifie, Multiplier, augmenter en nombre. Le peuple croist tous les jours à Paris. Dieu a dit au temps de la creation, Croissez & multipliez. Sa famille croist tous les neuf mois. Son revenu croist tous les ans. Son armée est creuë par la desertion des ennemis.

CROISTRE, se dit figurément des choses morales & incorporelles. L'amour, la colere croissent par la presence des objets. Ce ressouvenir croist sa douleur, son affliction. Cette maison a bien creu en honneurs & en dignitez depuis sa faveur. Le bruit de la peste, de la guerre croist tous les jours.

CROISTRE, signifie aussi, Naistre. On dit poëtiquement, Les fleurs croissent sous les pas de cette beauté. Les paroles croissent dans la bouche de cet Orateur. Corneille a dit aussi de Paris :

Il y croist des badauts autant & plus qu'ailleurs.

CROISTRE, se dit proverbialement en ces phrases. A chemin battu il ne croist point d'herbe. Mauvaise herbe croist toûjours. On dit quand on veut loüer une personne, ou quelque chose, qu'elle ne fait que croistre & embellir. On dit à ceux qui se plaignent qu'une chose n'est pas assez grande, Faites la esternuer, & luy dites, Dieu vous croisse. Il est bas. On dit d'un homme de neant qui a fait une grande fortune en peu de temps, qu'il est creu comme un champignon tout en une nuit.