v. act. Mettre les choses dans un rang, dans un ordre, dans une situation convenable. Dieu en creant le monde a disposé toutes choses dans cet ordre admirable où nous les voyons. La science d'un Architecte, c'est de disposer les membres, les parties d'un bastiment dans une agreable symmetrie. La science d'un General est de bien disposer son camp, son armée, pour avoir des commoditez de se deffendre & d'assaillir.

DISPOSER, signifie aussi, Se preparer, se mettre en devoir de faire quelque chose. Il se dispose à partir demain pour son Ambassade. Ce General dispose ses trouppes pour donner bataille. Le temps se dispose à la pluye, il est fort couvert. On ne sçauroit prendre trop de soin à se bien disposer pour recevoir son Createur.

DISPOSER, se dit en Medecine non seulement de la situation exterieure des parties du corps, mais aussi des parties interieures, & du temperament des humeurs. Cet homme a le corps bien disposé, il vivra long-temps. Cet enfant a la poitrine estroite, il est mal disposé au dedans.

DISPOSER, signifie aussi, Aliener, resigner. Cet homme a disposé de sa maison, il l'a venduë ou eschangée, donnée, &c. Ce Chanoine a disposé de son Benefice, il l'a resigné à pension.

DISPOSER, se dit particulierement en parlant de testament. A Paris on ne peut disposer que de ses meubles & acquets, & du quint de ses propres. Un mineur, un furieux, un interdit, ne peuvent disposer de leurs biens.

DISPOSER, signifie aussi, Ordonner en maistre, faire d'une chose ce qu'on veut. Le Roy dispose de cette charge, l'a dêjà donnée. Le Roy de Pologne dispose de toutes les graces de son Royaume. Un Surintendant dispose des Finances comme il luy plaist. Les Juges disposent de nos biens & de nos vies, ils s'en rendent les maistres. Ce Maistre d'Hostel dispose de tout en la maison de son Maistre, il la gouverne à sa fantaisie.

DISPOSER, se dit figurément en choses spirituelles & morales. La grace dispose les coeurs à profiter de la predication d'une bonne doctrine. Le principal soin d'un Poëte est de bien disposer son Ouvrage. On dit qu'un homme a l'esprit mal disposé pour un autre, quand il est mal intentionné pour luy. On dit aussi, qu'il est disposé à la vengeance, à l'amour, pour dire, qu'il est enclin à ces passions.

On dit proverbialement, L'homme propose, & Dieu dispose. On dit d'une personne qui en gouverne une autre, qu'elle en dispose comme des chous de son jardin. On dit aussi de celuy qui est mort, que Dieu en a disposé.