Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 346
s. f. Ce qui determine la nature d'une chose qui est absolument necessaire pour la faire estre ce qu'elle est. En Philosophie on appelle essence, ce que l'on conçoit de premier en une chose ; & on le distingue de son acte, qu'on appelle son existence. L'infinité est de l'Essence Divine. La raison est de l'essence de l'homme. Les choses ne sont differentes que par leurs essences, & non par leurs accidents. On dit aussi, que les choses ne sont plus en essence, pour dire, qu'elles ne sont plus en nature, qu'elles sont destruites, ou qu'elles ne sont plus en nostre pouvoir, qu'on ne peut pas les representer comme on les a receuës. Quand des meubles ne sont plus en essence, il en faut payer la juste valeur & estimation. On dit aussi, que les bois sont de bonne essence, pour dire, de bonne nature, de bonne qualité. On dit aussi, l'essence du bois, en parlant de son âge. Le bois de chesne est le bois de la meilleure essence.

ESSENCE, en termes de Chymie, est ce qu'il y a de plus pur & de plus subtil dans les corps, dont on fait les extraits par le feu. Les bouteilles d'essences sont tirées des fleurs ou des fruits. Les essences sont agreables pour leur odeur, pour leur goust. On se sert des essences pour parfumer les cheveux, le linge, les viandes. Avec deux gouttes d'essence on fait sur le champ une bouteille d'hypocras.

ESSENCE, se dit figurément en choses morales. Les paroles sacramentales sont de l'essence des Sacrements. Il faut rapporter la premiere grosse d'un contract, quand on veut estre colloqué en ordre, c'est l'essence, le fondement du procés. Ce Rapporteur a penetré jusques dans l'essence de cette affaire, dans le plus obscur & le plus difficile ; il a tiré la quinte- essence de cette affaire.