Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 280
s. f. Privation du sommeil dans le temps qui est destiné à dormir, & où on conserve la libre fonction de tous ses sens. Les fatigues & les veilles alterent beaucoup la santé. Les veilles sont de mauvais signes pour un malade. Les devots se mortifient par des jeusnes & des veilles. Les Sçavants nous font voir du fruit de leurs veilles : & on appelle poëtiquement leurs ouvrages, de doctes, de sçavantes veilles. Nous devons à leurs veilles les plus beaux ouvrages.

VEILLE, suivant les Anciens, étoit une partie de la nuit. Elle étoit divisée en quatre veilles.

On appelle chandelle de veille, une longue chandelle qui peut durer toute la nuit.

VEILLE, est aussi le jour qui precede celuy dont on parle. La veille d'une Feste, est le jour d'auparavant la Feste. Autrefois on passoit la nuit en oraison pour se preparer à la celebration de la Feste. L'Office des Festes doubles commence dés la veille. On fait aussi l'Office de la veille. St. Jean, St. Laurens ont des veilles, & des octaves. Depuis ce nom a passé aux autres jours remarquables. La veille de l'entrée du Roy. La veille de mon depart. Ce mot vient du Latin vigilia.

On dit aussi, Je suis à la veille de me marier, de prendre une charge, pour dire, Je suis prest, je suis tenté de faire ces choses. Nous sommes à la veille de voir une grande guerre, pour dire, Nous sommes en danger d'avoir guerre.

On dit proverbialement, qu'on s'est fait Poissonnier la veille de Pasques, pour dire, qu'on s'est mis dans un employ, dans un trafic, lors qu'il n'y faisoit plus bon, qu'il n'y avoit plus rien à gagner.