Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 236
v. act. Loüer quelqu'un. On ne sçauroit trop vanter Homere & Virgile. Tous ces Philosophes si vantez de l'Antiquité ont eu de grandes foiblesses. Nicod pretend que ce mot vient de venditare, aussi-bien que Vossius, & Menage aprés eux.

On dit aussi, se vanter, se loüer soy-même. Les Poëtes sont sujets à se vanter. Malherbe sur tout, Ciceron & Balsac se sont bien vantez dans leurs ouvrages.

VANTER, signifie aussi, Se promettre, esperer de reüssir en quelque entreprise. Ce Capitaine se vante qu'il emportera cette place en huit jours. Archimede se vantoit qu'il enleveroit la terre, si on luy pouvoit donner un point fixe au delà. Ce goulu se vante qu'il mangera deux douzaines de petits pastés sans boire. On dit au contraire, qu'un homme ne se vante pas d'une affaire, quand elle ne luy a pas reüssi. Il fait bon battre glorieux, il ne s'en vante pas.