Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 792
s. f. Plainte qu'on fait devant un Juge superieur d'une sentence ou ordonnance qu'on pretend mal renduë par un Juge inferieur. C'est presque la même chose qu'Appel. Neantmoins ces mots s'employent differemment. En general l'appel ne se dit guere qu'au singulier, & appellation se dit au singulier & au plurier : comme, La Cour a mis l'appellation au neant ; ce qui n'est pas permis aux Juges inferieurs : & c'est une voye moyenne de prononcer entre le bien & le mal jugé, que le Parlement s'est reservée ; & même Pasquier remarque que cela ne fut permis aux Enquestes que le 8. Janvier 1422. On dit aussi, Nonobstant oppositions ou appellations quelconques ; & il y a quelques phrases mariées où on se sert seulement du mot d'appel : comme, Juge d'appel, Relief d'appel, Fol appel, En cas d'appel. On a joint cet incident à l'appel.

APPELLATION VERBALE, est l'appel qui s'interjette des sentences prononcées à l'Audience ; & elle differe de l'appel des sentences données par écrit sur production des parties : ce qui s'appelle Procés. Ce Procureur a conclu sur l'appel joint les appellations verbales.