Imprimer
Catégorie : Non classifié
Affichages : 268
s. f. Excrement liquide des animaux, dont la vessie se descharge. Il se dit plus particulierement de l'homme. La matiere de l'urine est de trois sortes. La premiere vient de toute sorte de breuvage. La seconde est la liqueur sereuse & claire des humeurs qui sont dans les veines & les arteres. La troisiéme vient de la colliquation qui se fait des chairs & des graisses qui se fondent dans le corps.

On appelle proprement urine, la serosité du sang, dés qu'elle en est separée & tombée dans la vessie. Le sel armoniac des Anciens se faisoit de l'urine des chameaux. Les bons Medecins jugent des maladies par les urines. Une cuisson, une retention d'urine, une difficulté d'urine. Les Indiens ne prennent gueres d'autre medecine que de l'urine de vache. Les Espagnols se nettoyent les dents avec de l'urine. Les glaires qui sont dans l'urine sont la matiere premiere du calcul. Dans l'urine gardée il s'engendre des animaux en figure d'anguilles, qui sont encore plus petits que ceux qu'on voit dans l'eau de poivre. On tire de l'esprit d'urine qui put extremement. Willis a fait un beau Traitté des urines. L'urine sert dans les teintures pour nettoyer, & aider à fermenter & à échauffer le pastel. On s'en sert aussi aux cuves pour le bleu, au lieu de chaux. L'urine vieille colore une piece d'argent bien nette d'une couleur d'or.