s. f. Diminution de force, de vigueur, d'embonpoint. L'âge apporte de l'extenuation dans la vigueur, dans la chaleur naturelle. Cette fievre lente luy a causé une grande extenuation ou maigreur.

EXTENUATION, est aussi une figure de Rhetorique opposée à l'hyperbole, par laquelle on diminuë, on amoindrit les choses. Au Palais en matiere criminelle on dit des deffenses par attenuation.