s. f. Retranchement de quelque membre. Les conclusions à peine afflictive pour épées, ne se donnent guere qu'il n'y ait mutilation de membres. Dés que les Medecins voyent la cangreine, ils ordonnent la mutilation, le retranchement du membre cangrené. On le dit par extension des statuës, des bastiments qui ont quelque imperfection, quelque membre qui leur manque, qui est estropié ou couppé, comme lors que la frise, corniche, ou architrave est interrompuë.