Imprimer
Catégorie : Finance
Affichages : 1205
s. m. Terme de Finance. C'est une declaration qu'on va faire au Bureau des Aides du lieu d'où on veut faire transporter son vin pour le vendre ailleurs, avec soûmission d'en venir payer le droit de gros, qui est le vingtiéme selon le prix qu'on l'aura vendu. L'Ordonnance ne parle du depri qu'à l'égard du vin : neantmoins on le dit aussi des autres declarations qu'on fait aux Bureaux des autres marchandises qu'on transporte, dont les droits de doüane sont deus, des bestiaux qu'on fait passer debout dans les villes sans payer l'entrée, &c. des droits de peage & autres semblables. Ce mot vient de deprecari, parce qu'on prie le Fermier de souffrir ce transport. D'autres veulent qu'il vienne de profiteri, parce que les marchandises ainsi declarées s'appellent en Latin merces professae.

DEPRI, se dit aussi en Jurisprudence Feodale de la declaration qu'on fait au Seigneur d'un heritage acquis mouvant de luy aux fins de luy payer les droits seigneuriaux, en octroyant pour cela quelque delay.