Imprimer
Catégorie : Ecriture
Affichages : 1229
s. m. Beste à corne, qui est le masle de la chevre. Ce mot vient de l'Allemand bock, d'où l'Italien a fait becco. Menage le derive de buccus, qui se trouve dans la Loy Salique.

En termes de l'Escriture on appelle Bouc émissaire, un bouc qui étoit envoyé dans le desert. On presentoit deux boucs devant l'autel, sur lesquels on jettoit le sort : l'un étoit destiné au sacrifice : l'autre étoit abandonné dans la solitude.

On appelle aussi bouc, un outre, un vaisseau fait de la peau d'un bouc, où l'on met du vin, de l'huile, & autres liqueurs qu'on transporte. On se sert aussi de boucs pour toutes les navigations qui se font sur les rivieres d'Orient, tant pour passer les rivieres à la nage, que pour soûtenir des radeaux qui transportent les marchandises sur l'Euphrate, & autres rivieres qui ont des sauts. On dit aussi que le Diable se fait adorer au sabat sous la forme d'un bouc.

On dit proverbialement, qu'un homme a une barbe de bouc, quand il n'a de la barbe que sous le menton. On dit, Puant comme un bouc, à cause que cet animal sent mauvais. lascif comme un bouc.